الأحد، 29 مايو، 2011

MAMAN

Seule, délaissée, incomprise, torturée, malheureuse, désespérée … Seule dans une chambre froide bourrée de machines et de tubes, couverte de plaies, des étrangers passent de temps en temps te voir sans te voir, parler de toi sans te parler, faire semblant de te comprendre sans rien comprendre de tout ce que tu ressens !! Tu n’aurais jamais imaginé une fin aussi cruelle, une mort aussi glaciale ! un mari indifférent, des enfants partagés entre responsabilités, égoïsme et conflits et une maladie incurable ! un bilan triste de 70 ans non achevés et de 43 ans de mariage !
Les dernières images que j’ai gardées de toi, les derniers moments, le dernier regard, tes derniers mots me torturent, ce n’est pas uniquement ce chagrin profond et mon besoin immense de t’avoir à mes côtés mais surtout ce profond sentiment  de culpabilité de n’avoir pas été à la hauteur de tes attentes, de ton amour et de ta confiance en moi !
Je n’étais pas là pour toi, je n’étais pas suffisamment présente, je dirai même que j’étais quasi absente. Moi aussi je n’aurais jamais imaginé que lorsque tu aurais besoin de moi  je serais aussi loin, aussi accablée, aussi enchainée, aussi vulnérable, aussi mal entourée… Je t’ai déçue je le sais et je regrette et j’en veux à tous ceux qui m’ont privé d’être avec toi et je m’en veux moi-même parce que je t’ai laissée et parce que mes condition misérablement défavorables m’ont vaincue !!
  Je t’aime maman, tu me manques, je suis complètement perdue sans ta voix qui m’as toujours guidée vers le mieux grâce à ta sagesse et ta foi inébranlable… je t’aime maman et j’espère que tu as trouvé ce que tu espérais toute ta vie et que Dieu ne t’a pas déçu comme nous l’avons fait parce que lui seul peut te rendre justice et te donner ce que tu mérites vraiment !
Je t’aime maman